Les particularités de l'événement digital

Le 21/11/2020, catégorie

Ou comment adopter les codes du digital pour plus d’efficacité

Une même information adoptera une forme radicalement différente selon qu’elle est traitée par la presse écrite, la télévision, la radio ou un site d’information en ligne.

Cette différenciation s’adapte à une réalité présupposée : téléspectateur confortablement installé dans son canapé, lecteur au calme pour ouvrir son journal, et potentiel manque de concentration pour l’utilisateur digital.

Pour être efficace, la communication doit donc s’adapter au support qui la véhicule, et ce s’applique naturellement aux événements de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle on ne peut aborder un événement digital de la même manière qu’un événement live.

Par exemple, lors d’une convention classique (en live), l’auditoire est mis dans les meilleures conditions d’écoute et le speaker peut « sentir »l’adhésion de l’audience en direct, donc modeler son discours en fonction des réactions  – à supposer qu’il soit à l’aise dans l’exercice.

Au niveau digital, l’écran crée une distance, les marqueurs du suivi de l’attention sont très limités et l’intervenant a peu d’emprise sur ses publics.

Il lui faut donc impérativement adopter les codes propres au digital pour assurer l’impact – et donc la réussite – de son intervention.

CONSTAT

En 2020, les entreprises ont considérablement modifié leurs prises de parole, et plus particulièrement leurs événements.

Le basculement contraint du live au digital a souvent été opéré dans l’urgence, avec une qualité d’accompagnement très disparate – voire nulle dans certains cas.

En ont résulté de longues interventions inadaptées aux nouveaux supports, une absence de points de repères et d’implication des participants, et très souvent un décrochage, voire un désintéressement du discours.

Si chacun peut se satisfaire naturellement d’avoir franchi le pas du digital (Je suis à l’écran !), le plus dur reste souvent à faire : s’adapter au format !

QUELQUES PISTES

Adopter les codes du digital

L’événement digital ne doit souffrir d’aucune approximation : tous les détails sont visibles à l’écran, surtout en replay !

Les intervenants ont besoin de repères solides (absence d’audience et de ressenti live) pour ne pas être déstabilisés. Ils se doivent donc de maîtriser parfaitement les codes du digital.

Les écueils sont nombreux : adapter son débit, gérer sa respiration, s’adresser à une ou plusieurs caméras, corriger sa posture et ses éventuels tics gestuels, voire de langage.

Le décor, le stylisme et le maquillage sont primordiaux, la lumière doit être en cohérence avec la période de diffusion.

Structurer le discours

Le discours ne doit souffrir d’aucune digression ou approximation, être clair, direct et efficace.

L’auditeur doit pouvoir à tout instant se repérer dans le déroulement de l’événement, comprendre la logique du discours dans son ensemble. Par l’appropriation simple de la mécanique globale, il adhère plus facilement au récit.

Le flux d’informations doit être séquencé de manière régulière, structuré en parties et sous-parties bien distinctes, identifiées par l’insert de titres, et les valeurs portées et mots-clés doivent être soulignés.

L’intégration de slides doit s’effectuer de manière fluide, sans rupture, pour garder le contact avec le speaker.

Enfin l’ensemble doit être rythmé par des contenus variés, pour refocaliser l’attention.

Impliquer les publics

Le meilleur moyen de faire adhérer un public à son discours est de le faire participer, de le convertir de spectateur à acteur de l’événement.

De nombreux outils digitaux permettent une interaction régulière avec les participants : votes, QCM, auto-évaluations, Q&A en direct.

Les prises de parole en direct, gérées par un modérateur et magnifiées à l’écran, permettent aussi de valoriser l’assistance. Dans une moindre mesure, intégrer nominativement des insights ou des best practices de participants est toujours payant.

Enfin, il faut savoir faire vivre l’événement en amont et en aval, et permettre la communication entre participants et/ou intervenants à tout moment, pour faire vivre la notion de communauté.

NOTRE PHILOSOPHIE

Structurer le discours, tenir ses publics en éveil sur la durée et les impliquer systématiquement sont trois axes majeurs pour enrichir l’expérience de votre audience et faciliter son adhésion à votre discours.

Dans le cadre d’un événement digital, une préparation sérieuse doit permettre aux orateurs de maîtriser des codes largement acceptés par l’utilisateur et d’adapter son discours au format, pour gagner en efficacité et donc en impact.

Let’s build a digital Goodstory together !